Les allées provençales à Montélimar : une légende urbaine en drôme provençale

Deux mots sont indissociables de Montélimar : le nougat, et les allées provençales

Tout le monde connaît le premier, même Google, et le second est lié aux grandes allées de platanes qui fournissent un cachet et un ombrage si particulier si le pourtour du centre-ville.

 

La RN7 passait en plein Montélimar et coupait les terrasses de café en deux !

 

Mais cela n’a pas toujours été ainsi.
Avant les années 90, la route nationale 7 passait en plein cœur de Montélimar,

sur les actuelles allées provençales, au raz des bâtiments.

 

nougat-igp montelimar
De nombreux cafés et enseignes de nougatiers bordaient cette RN7, ce qui était pratique pour trouver des clients pendant les bouchons.
Mais du coup, les terrasses des restaurants étaient situées de l’autre côté de la RN7 !!

 

Il fallait donc que les garçons de café traversent la circulation,

plateau à la main,

pour aller servir les clients !

 

Tout simplement inconcevable de nos jours,

à la fois pour la sécurité routière et la pollution.
 

garcon de café sur les allées provençales montélimar drome

Les allées provençales : un projet décrié à ses débuts

 

Lors du lancement du projet des allées provençales, qui consistait ni plus ni moins qu’en un bouleversement complet des habitudes, l’opposition a été très forte.
Il faut dire que le projet était très ambitieux : déplacer la voie, réduire sa largeur, ne plus faire passer le trafic automobile pour privilégier les piétons.

A l’époque, les commerçants voyaient s’envoler les bouchons et leur opportunité unique de vendre directement à la portière des automobilistes, et les montiliens avaient du mal à sa projeter dans le futur et imaginer un cadre de vie apaisant.
L’idée de pouvoir siroter un café à l’ombre de platanes, sur de larges terrasses sans le ballet incessant et bruyant des voitures les laissait songeurs.

Et pourtant…

 

Un concept reconnu et copié dans d’autres villes

 

Mais après coup, le concept des allées provençales a fait l’unanimité et est désormais associé

à un cadre de vie exceptionnel qui participe grandement à la renommée de Montélimar.

 

Cette réussite a bien sûr fait des envieux et d’autres villes ont repris le concept.

Et pas très loin.

 

allées provençales montélimar drome

Ainsi, Valence, un peu plus au nord s’est elle-même dotée il y a quelques années de ses propres allées provençales…

format maousse, avec les voies de bus en plus.
Du coup l’esprit provençal à l’ombre et calme n’est pas aussi prégnant qu’à Montélimar.

Difficile d’être meilleur que l’original !

 

 

La plupart des commerces de bouche et des nougatiers présents

 

Le succès des allées provençales ne se dément pas au fil des années.

Par conséquent, les nougatiers les plus en vue et les bars et restaurants qui marchent le mieux se sont implantés le long de cet axe.

 

 

L’enjeu des années à venir sera le renouvellement des platanes et des dalles qui font le revêtement des larges trottoirs.
En effet, les platanes sont en milieu urbain et donc leurs racines ont peu de place pour se déployer sous terre.
Elles se vengent en rasant la surface du sol… et donc en soulevant le revêtement, ce qui entraîne des interventions coûteuses et techniquement compliquées pour les remettre en état.
Les arbres des allées provençales eux-mêmes sont vieillissants et il paraît difficile d’imaginer un remplacement place pour place…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *