Montélimar : un emplacement privilégié dans la vallée du Rhône

Montélimar, capitale du nougat, est encore appelée Porte de Provence.

Sa situation privilégiée en fait une destination touristique de premier ordre.

Elle est un mélange entre le Dauphiné et la Provence, avec un climat et une végétation méditerranéens.

 

 

 

 

Montélimar : ville de rivières et du fleuve Rhône

 

Montélimar se situe à la confluence de deux rivières : le Roubion et le Jabron

Ces deux rivières sont toutes deux affluentes du fleuve Rhône qui va du Léman à la Camargue et est un axe important de circulation et de production d’énergie

par ailleurs, l’existence de plateaux de Gery et de Narbonne, surplombant la ville, a toujours permis à Montélimar de disposer d’une position dominante pour surveiller ses cours d’eau.

Ces plateaux culminent tout de même à 213 m de hauteur.

D’ailleurs, si l’on s’intéresse à l’origine du mot Montélimar, cela signifie petit, et rendant hommage à ces collines de faible altitude. La deuxième partie du mot Montélimar, vient de Adhémar, la famille historique de seigneurs qui règnait sur les environs.

 

cf cet article pour aller plus loin :

L’histoire des seigneurs des Adhémars à Montélimar domine le Gite Les Princes et le Gite Ventoux

 

Désormais, les deux rivières et le fleuve Rhône sont des destinations touristiques importantes, avec la création de vélo route voie verte qui serpente calmement le long de ses cours de. Les utilisateurs de la vélo route sont multiples : des cyclistes bien entendus, mais également des pêcheurs, ainsi que des promeneurs.

Il est vrai que les paysages, et le calme tout au long de cette vélo route valent vraiment le détour.

En témoigne par exemple le pont himalayen posé au-dessus du Rhône, entre Montélimar et Rochemaire, sur les vestiges d’un ancien pont qui avait beaucoup de caractère

 

 

 

Montélimar : nœud de circulation entre autoroute, RN7 et TGV

 

Montélimar est situé entre deux entrées d’autoroute : Montélimar Nord et Montélimar sud. Pourtant, la ville et préserver des nuisances l’autoroute car se situe légèrement en retrait de cet axe majeur qui permet de rejoindre le soleil, et l’hiver d’aller surfer sur les stations de ski.

La RN 7 passe également par Montélimar, et a fait le joir des vendeurs de nougat grâce aux mythiques bouchons qui ont permis l’enrichissement de ceux qui ont osé aller démarcher directement les touristes dans les voitures.

 

Le réseau ferroviaire est également dense niveau de Montélimar. Le TGV emprunte le réseau classique, à raison de quatre allers-retours par jour.
Il y a même un projet de guerre TGV au niveau de la commune d’allant, un peu plus loin.

 

La care SNCF abrite également une garde de bus assez fournie, qui permet en particulier de desservir tous les recoins de l’Ardèche.

 

 

 

 

Montélimar : au pied du Vercors de ses montagnes

 

À Montélimar, on passe rapidement de la plaine aux contreforts du Vercors. Le changement de paysage est vraiment saisissant à quelques kilomètres près.

On passe des bords du Rhône, toujours très plats, à une zone complètement escarpée et en forêt qui vous emmène tout droit dans le Vercors, haut lieu de la résistance pendant la seconde guerre mondiale.

 

Le Vercors est le paradis des motards, et des randonneurs. En particulier, la randonnée des trois becs est particulièrement intéressante et célèbre.

 

Le secteur est en calcaire, les grottes sont également nombreuses, comme la crotte de Thais par exemple avec ses mini stalactites et stalagmites qui cristallisent et donnent une dimension unique au secteur.

 

Le tout est agrémenté par des cascades, particulièrement forte au printemps à la fonte des glaces

 

 

 

 

Montélimar : porte d’entrée des gorges de l’Ardèche

 

L’Ardèche est à la fois difficile d’accès, est saturé en été.
Ainsi, de plus en plus de voyageurs préfèrent s’arrêter à Montélimar, et s’en servir comme base de départ pour aller découvrir les gorges de l’Ardèche.
C’est d’autant plus vrai aujourd’hui avec l’ouverture de la caverne du pont d’Arc, qui est accessible à une heure de route depuis Montélimar.

En séjournant Montélimar, les touristes échappent ainsi à la foule des gorges de l’Ardèche, et ont toutes les commodités à proximité, sans avoir besoin de passer des heures dans leur voiture pour aller chercher la moindre denrée alimentaire.

 

 

 

 

Montélimar : un climat et une météo ensoleillés

 

Montélimar est bien souvent citée comme la ville la plus ensoleillée de France.

Il est difficile de dire le contraire, quand on sait qu’une station de météo est présente à côté de l’aérodrome… elle est vraiment aux premières loges pour constater les faits !

Les températures sont particulièrement élevées entre mai et septembre, avec une température moyenne comprise entre 22 et 29 degrés.
Heureusement, en été, la chaleur n’est jamais écrasante, car le mistral souffle toujours une petite brise.

Ce petit vent permet de relativiser la chaleur, et de pouvoir profiter pleinement du soleil

 

 

 

Montélimar : une attractivité hors norme

 

Les différents points évoqués ci-dessus permettent de comprendre pourquoi la population de Montélimar ne cesse de progresser.

Elle est passée à la deuxième place des villes de la Drôme, avec un gain de plus de 1000 habitants par an.

Les nouveaux habitants sont d’origines multiples.

Ce sont à la fois de jeunes, qui cherche à travailler dans les industries des environs, en particulier le nucléaire le transport, mais également des personnes âgées, des retraités, qui souhaitent bénéficier de la douceur du climat.

Ainsi, les maisons pavillonnaires se sont développées, de même que les structures adaptées, le type Segnoriales et EHPAD.

À ce jour, il y a tout de même deux Segnoriales et trois EHPAD sur le territoire de la ville de Montélimar

 

D’un point de vue touristique, la commune de Montélimar a été classée par décret du 24 février 2009, station de tourisme.
Ce label reconnaît la qualité des hébergements, mais aussi des manifestations et des musées présents localement

 

Ainsi, Montélimar dispose de nombreux lieux culturels, que ce soit le musée de la ville, musée de la miniature, les multiples fabriques de nougat, l’espace d’art chat brillant, et bien sûr le château des Adhémar.
10 lieux sont également inscrits à l’inventaire des monuments historiques : entre autres la galerie des arcades avec le Cuba café place du marché, l’hôtel de chat brillant, la collégiale Sainte-Croix, l’ensemble thermal gallo-romain du plateau de nos, ou encore la Porte-Saint-Martin, qui ouvrent l’accès au centre-ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *