Montélimar secret : le lac de Gournier

Ecrin de verdure secret niché dans la zone industrielle et commerciale sud de Montélimar, le lac de Gournier n’est connu que des initiés… et surtout des pêcheurs.

 

Gounier, écrin de nature au cœur de la zone industrielle sud

 

lac-de-gournier-montelimar-gite-appart-hotel

Vue aérienne du lac de gournier à montélimar

Le lac de Gournier à Montélimar se situe le long de l’avenue de Gournier, derrière la boulangerie Emile Bec et la boutique de nougats Doulce France.

Vous devez passer derrière ces bâtiments pour arriver au bord du lac.

Le lac de Gournier est circulaire, et il vous est possible d’en faire facilement le tour.
Il est prisé par les pêcheurs, qui sont au calme, ainsi que par les gens qui pique niquent ou tout simplement font une pause sur leur heure du midi.

Les bords du lac sont à la fois pourvus de soleil et d’ombre, il y en a pour tous les goûts. L’espace est bien entretenu, il est donc facile de vous y arrêter et même de laisser vos déchets dans les poubelles prévues à cet effet.
L’impression que vous ressentez au bord du lac de Gournier est étrange.
Le site est vraiment un écrin de nature dans un environnement très fortement urbanisé : d’un côté la route nationale 7, et tout autour des silos de stockage, un restaurant et le transporteur Mazet, qui irrigue toute la vallée du Rhône.

 

 

 

Un site plein de mystère et de secrets en Drôme Provençale

nougat-montelimar-gournier-lac-location-vacances

Accès au lac de gournier entre un nougatier et une boulangerie !

 

 

Le site du lac de Gournier est auréolé de mystère car personne ne sait vraiment d’où provient ce lac parfaitement rond.
Nul n’en connaît la profondeur, ni ne sait d’où viennent les eaux qui l’alimentent, ni où s’évacuent les trop pleins.
Pourtant les plongeurs de la gendarmerie viennent régulièrement s’y entrainer et il y a déjà eu une tentative vaine d’inspection pour mieux comprendre le fonctionnement du lac de Gournier.

 

Une légende terrible circule sur l’origine du lac de Gournier !

Des sœurs de l’église de Gournier un peu plus loin auraient pêché et une des cloches de l’Eglise se serait fracassée au sol pour créer le lac !

Le soir de Noël, la cloche engloutie se mettrait même à sonner.

Il faut dire que Montélimar était très connue jusqu’à la fin du XIXème siècle pour être un lieu de rassemblement de sorcières et propice aux maléfices !

 

La légende urbaine fut démontée par un certain Mr Lacombe en 1858, qui non seulement plongea dans le lac et en ressorti indemne, mais résolu également le mystère du son des cloches le soir du 25 décembre.

Il s’agissait en fait du son des cloches de l’église de Montélimar.

Le lieu du lac de Gournier formant une cuvette entourée d’une butte de terre, le son s’y retrouvait piégé.

Comme quoi toute les légendes ont un fond de vérité… mais également une explication rationnelle !

 

Un lac toujours en eau avec une alimentation inconnue

 

De manière plus pragmatique, il semble toutefois que le lac soit alimenté par les eaux pluviales du secteur, car il déborde à chaque forte pluie. Un lien avec le Rhône n’est également pas exclu, via une faille.

 

Le lac de Gournier a cependant perdu de sa superbe et devait être auparavant beaucoup plus fréquenté par les Montiliens.

En témoignent des vestiges de plongeoir et bancs que vous pouvez encore apercevoir tout autour du lac de Gournier.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *