La zone commerciale ludique l’Envol à Montélimar

Montélimar est principalement tournée vers le sud… un peu normal pour une ville qui se revendique de la drôme provençale, au sud de la Région Auvergne Rhône Alpes.

 

Cette orientation au sud se traduit à de nombreux niveaux. Cela passe par l’offre commerciale. En effet, au sud de la ville, se trouvent les zones de Gournier, Fortuneau, Soleil Levant, Portes de Provence.

Alors qu’au nord de Montélimar, l’offre commerciale se limite au centre Leclerc et sa galerie marchande.

Afin de rééquilibrer cette offre, un projet de zone commerciale va voir le jour d’ici quelques années. Il s’agit de la zone de l’Envol portée par un promoteur appelé SODEC.

La zone commercio ludique de l’envol à Montélimar encadrera le contournement nord est

zone de l'envol montélimar

zone d’activités ludiques et commerciales de l’envol…

Cette zone se constituera de part et d’autre d’une voie récente, le contournement nord est de Montélimar, qui relie l’entrée nord de la commune avec l’hôpital, à l’est.

Le contournement passe au milieu de terres encore non urbanisées pour la plupart et la portion à l’intersection de la route nationale 7 (RN7) est apparue comme la plus pertinente pour avoir une exposition commerciale efficace.

 

La zone commercio-ludique de l’envol se développera sur deux plateaux. L’un le long de la RN7 avec des restaurants, un hôtel de standing et un cinéma multiplex de 10 salles.
La gestion des eaux pluviales se fera via un bassin de rétention qui sera paysagé et servira de lieu de promenade et de déambulation pour les visiteurs de la zone.

Sur le plateau haut, qui bénéficie d’une vue extraordinaire sur Montélimar et la vallée du Rhône,  viendront s’implanter les grandes surfaces commerciales. Probablement un hypermarché avec une galerie marchande, ainsi qu’un magasin de bricolage et de jardinage. De grandes enseignes nationales sont attendues, ce qui viendrait compléter efficacement l’offre commerciale déjà existante sur la zone de chalandise autour de Montélimar.

 

Une ZAC controversée, par opposition au commerce du centre ville

 

Le projet de ZAC de l’Envol suscite une controverse importante car les petits commerçants du centre-ville se sentent menacés par l’arrivée de nouvelles surfaces commerciales.

D’ores et déjà, comme beaucoup de centre anciens, le dynamisme commercial de l’hypercentre de Montélimar semble mis à mal avec la fermeture de nombreuses enseignes ces dernières années.

Le commerce en ligne est notamment responsable de cette érosion de l’attractivité des centres anciens, même si pour Montélimar, le centre-ville reste très fréquenté.

 

Un équilibre entre les différentes offres et zones commerciales devra se mettre en place pour permettre à tous de trouver sa place.
Dans nombre de villes, ce qui se met en place est la présence de grandes enseignes nationales et internationales sur la périphérie des villes, tandis que les centre villes historiques accueillent des commerces pointus et spécifiques aux horaires d’ouverture qui s’adaptent à ceux de la population active.

Ainsi, les librairies spécialisées, les boutiques de créateurs de modes, des galeries d’exposition et les traditionnelles boutiques de souvenirs paraissent bien adaptés au centre historique de Montélimar.

 

Il en va de même pour les restaurants, en particulier les restaurants spécialisés par pays ou par type de nourriture qui continuent à avoir pignon sur rue et une grande attractivité.

 

Par exemple le restaurant méli-mélo qui propose des plats vegan, le restaurant le Grillon qui dresse une carte à base de champignons locaux, cèpes et truffes, ou encore Crep Délices qui a mis en place des soirées crèpes à volonté ne souffrent d’aucune concurrence des grands groupes et peuvent rester des moteurs pour maintenir une attractivité certaine de l’hypercentre de Montélimar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *