Qui dit Montélimar dit nougat ! C’est une ville qui a connu un renouveau avec la nomination d’Émile Loubet en tant que maire.

Elle doit sa réputation à cette friandise qui est appréciée des petits et des grands, mais aussi à des monuments d’exception comme les allées provençales, le château de Montélimar ou encore le musée de la miniature.

Mais de son passage dans la ville qu’a laissé Émile Loubet ?

En savoir plus sur Émile Loubet

Emile Loubet est un pur Drômois. Il est né à Marsanne, tout près de Montélimar, le 31 décembre 1838 et est mort le 20 décembre 1929.

Il repose dans le caveau familial de la ville, avec un drapeau tricolore qui trône fièrement sur sa sépulture.

On lui doit l’inauguration de l’exposition universelle de 1900 où il convie tous les maires de France aux jardins des Tuileries.

Il est tellement populaire et a apporté beaucoup à la ville que lorsqu’il accède à la présidence de la République, la ville de Montélimar fête l’évènement avec lui en organisant un banquet de 600 couverts.

En parlant de Marsanne, voici des sites à découvrir à tout prix !

Emile Loubet a même donné son nom au portrait du Président au pouvoir accroché dans l’office des commandants des bateaux de la Marine nationale.

Tout au long de sa vie de politicien, Émile Loubet s’est particulièrement intéressé aux deniers publics.

Les caisses de l’État ne sont pas du tout restées vides bien au contraire, les stocks d’or ont augmenté.

En 1937, une décision a été rendue à l’initiative de la municipalité de Montélimar pour lui ériger une statue en son hommage.

Pour ce faire, un concours a été organisé et c’est un jeune sculpteur du nom de Marius PETIT qui a été choisi parmi 14 candidats. Il collabora avec Germain Debré, architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux. Il a fallu deux ans de travail pour terminer cette œuvre.

Les monuments qu’on lui doit

Monuments Drôme
Emile Loubet prorise les intérêts publics

Le théâtre à l’italienne : en cours de restauration

Le théâtre de Montélimar, ancienne bâtisse italienne, a tout pour plaire. Avec une architecture moderne et épurée, il ouvrira bientôt ses portes en septembre 2019.

Fermé depuis plus de 10 ans maintenant, il va proposer une jolie salle avec des tissus au mur, et des sièges dans une tonalité rouge avec deux balcons de couleur blanc cassé.

Le style d’origine italienne va bien évidemment être gardé. Rappelant que ce théâtre a été inauguré en 1885, et a été construit sous le mandat d’Émile Loubet.

Le théâtre va atteindre les 470 places, si auparavant, il était de 250 places.

La fontaine de l’été

La fontaine de l’été avec ses quatre visages se situe tout juste devant l’hôtel de ville. Elle offre une belle vue sur la Nationale 7, entrée nord de Montélimar, sculptée par Moreau Mathurin. Elle date de 1867, fait 1.600 m de haut avec une largeur de 0.525m et un poids de 220 kg.

Vous retrouverez sur les quatre côtés une image de diable qui recrache de l’eau.

La résidence de retraite Émile Loubet

La résidence Émile Loubet est une maison de retraite qui rend hommage à l’ancien maire de la ville de Montélimar.

Nouvelle résidence de la Mutuelle EOVI, elle dispose d’un EHPAD avec 30 lits pour les personnes dépendantes et un foyer de 56 studios pour les personnes autonomes ou semi-valides.

À l’architecture moderne, les chambres de l’EHPAD sont toutes individuelles avec douche privative, et dotée de télé. Les studios de type T1 bis sont non meublés, mais ont des équipements de base.

Les allées provençales

Les allées provençales ou boulevards de Marre-Desmarais furent créés du temps d’Émile Loubet.

Véritable attraction dans la ville, c’est un héritage à ne pas négliger. Larges voies semi-piétonnes, elles font plus d’1 km. Montiliens et visiteurs apprécient de s’y rendre.

Vous y découvrirez des cafés, des restaurants ainsi que des boutiques avec des spécialités locales.

Et le nougat de Montélimar on en parle ?

Emile Loubet, ancien maire
Nougat de Montéliamar

Le nougat de Montélimar est une spécialité du département de la Drôme qui date du 18e siècle. Il apparaît dans la ville grâce à l’initiative d’Olivier de Serres, un agronome qui décida de faire pousser des amandiers en France.

Ce sont ces amandes qui serviront à fabriquer le nougat. Avec du miel et des blancs d’œuf, c’est un produit réalisé avec soin à chaque étape.

En 1701, le duc de Bourgogne et le duc de Berry offrent du nougat à leurs convives.

Depuis, c’est devenu un présent à offrir et la renommée de la ville. Emile Loubet a participé grandement à son expansion.

Maire de Montélimar de 1899 à 1906, il en offrit à tous les chefs d’État visitant la France. À cela s’ajoute la très populaire Nationale 7, un passage obligé pour les vacanciers de la Drôme.

De passage à Montélimar ? Voici une liste de sites à découvrir.

Conclusion et question aux lecteurs

Montélimar, c’est la porte du midi. C’est une ville où il fait bon d’y vivre, avec un climat des plus agréables tout au long de l’année. Ville de la Provence, elle est très attractive sur le domaine culturel surtout. Mais que faire à Montélimar pendant l’été ?